samedi 21 septembre 2013

Le joueur

Le joueur
 

Titre: Le joueur
Auteur: Dostoïevski
Editeur: Le Livre de Poche
Nombre de pages: 218
 
Résumé:
 
Alexis Ivanovitch joue d’abord pour gagner, puis pour étonner, enfin pour espérer. Il n’a pas misé seulement de l’argent mais sa vie elle-même. Ce récit suit comme une ombre la vie de Dostoïevski, durant quinze ans, à Moscou et à Baden-Baden où il se ruina au jeu. Jouer, c’est tenter le diable, c’est aussi tenter Dieu. Alexis a voulu tout risquer, toucher le fond pour connaître la compassion et la grâce divine. Il y a une autre malédiction dans la vie du joueur, une femme-bourreau, Pauline, la belle-sœur du général qu’il sert comme précepteur. C’est, dans la vie de l’auteur, Apollinaria, que Dostoïevski aima d’un amour douloureux. Autour d’eux, des êtres malfaisants ou étonnants, dévorés par la passion du gain. Ce court roman, plein de brio, annonce toute l’œuvre de Dostoïevski. « Demain, demain tout cela finira », dit le joueur qui recommence à jouer éternellement.
 
 
Je donne mon avis:
 
Une lecture achetée pur l'école! Un grand merci à mon prof de Français!!! Malheureusement ce livre ne m'a pas énormément plut. Et une immense fiche de lecture de 5 pages! 10 heures de travail! Et tant de choses à dire
 
Alexis Ivanovitch est le personnage principale, en 218 pages plus le moitié sont des descriptions longues mais heureusement un peu intéressantes, si bien qu'il n'y a presque pas d'action ou de mouvements. la plus grand partie de l'histoire se déroule à Roulettembourg, une ville connue pour son casino. L'histoire d'un homme qui va se faire emporter par sa passion du jeu. Jusqu'à en devenir ce que l'on appel aujourd'hui un addict.
 
Alexis est un personnage peu sympathique qui n'a que très peu d'empathie. Fou amoureux de Pauline, son amour et passionnée mais pas du tout métrisé si bien qu'il nous dit aussi la détester, si bien qu'il veut la tuer et finalement qu'il l'aime à la folie. Surtout que cette passion n'est pas réciproque! Pauline le dédaigne et ne fait que profiter de lui.
 
Pauline est donc une femme manipulatrice aimée par de nombreux hommes attirés par son côté secret et mystérieux. Elle ne porte que peu d'attention à Alexis et reste très distante avec tout le monde.
 
Il a ensuite un bon nombre de personnages qui se succèdent, Mr. Astley un anglais très gentil et généreux, et certainement mon personnage préféré, seul point négatif il aime Paulin.
Le général pour qui travail Alexis, un personnage fou amoureux de Mlle Blanche qui ne cherche que la richesse, et lui qui attend la mort de sa tante pour l'héritage et l'épouser. Et la grand-mère elle même, celle dont beaucoup attendent la mort, un vrai phénomène qui m'a fait plusieurs fois éclater de rire.
 
Le sujet abordé est principalement le jeu, celui qui rend fou. je déteste personnellement ces jeux là.  je leur porte une haine si bien qu'il m'a parfois été dur de continuer. Mais aussi la passion amoureuse à sens unique, ce livre m'a un peu rappelé pour ce sujet premier amour de Tourgueniev. je n'aime malheureusement pas non plus ce sujet.
 
 
Au final une assez moyenne lecture mais qui n'a pas su m'emporter, elle m'a quand même beaucoup déçue. De longues descriptions qui empêchent l'histoire d'avancer, ce que je n'aime pas du tout. je ne suis pas patiente et adore quand ca bouge dans tous les sens.
 
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonne visite sur mon blog et merci pour vos commentaires!